30 Septembre 2014, Carton Rouge MDPH

Publié le par Jean Luc Duval

Le 30 Septembre 2014, devant le constat alarmant de trop nombreux dysfonctionnements dans les maisons départementales des personnes handicapées, le collectif citoyen handicap a lancé un appel a l'occupation de l'ensemble des MDPH de France pour exiger des changements radicaux.

- 28 MDPH ont été concernées par notre mobilisation, presque autant de directeurs et Directrices de ces administrations rencontrés, et autant de discours identiques.

- Lors des différents entretiens avec les directions des MDPH, nous avons donc relayé notre quotidien, relaté notre parcours du combattant, les délais trop long, les conséquences en découlant, le non-Respect des lois, les refus injustifiés d'attribution de l'AAH, les notifications inapplicable la non Reconnaissance de certaines pathologie comme la Fibromyalgie ....


- Nous avons pu constater et entendre des choses incroyable qui montre encore un peu plus la nécessité de grand changement :


- La Majorité des MDPH ne sont pas informatisées, celles qui le sont que pour les nouvelles demandes contrairement a ce qui avait été annoncé.


- Dans plusieurs MDPH, La direction nous a avoué ne plus tenir compte des certificats Médicaux, en nous expliquant ne pas les comprendre, en effet peu de Spécialistes dans les MDPH mais des Médecins généralistes à la retraite.


- Concernant les Refus d'AAH, il nous a été répondu que cela dépendait en fait de la MDPH et d'un autre organisme, une façon bizarre de ne pas répondre .....


- Toute les MDPH ont insisté sur les lois qui seraient selon eux respectées, pourtant nous constatons le contraire chaque jour ......

La Ministre chargée du Handicap (Ségolène Neuville) n'a pas souhaité nous recevoir, démontrant ainsi tous son mépris pour les personnes en situation de handicap

Seul Mr Jacques Toubon, Défenseur des Droits a réagis a notre mobilisation sur l'antenne de Vivre FM (Voir Article)

Publié dans Nos Mobilisations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article